Prendre soin de la qualité de vie des aidants grâce à l'art-thérapie

L'art-thérapie auprès des aidants et des enfants de malades

 

« Naturel » ou « informel », l’aidant est la personne qui accompagne en première ligne au quotidien la personne malade et répond à sa perte d’autonomie et à ses besoins. Aujourd’hui, une personne sur dix aide un proche malade.

Soutien moral, affectif, matériel, parfois financier, l’aidant principal est souvent un conjoint ou un parent. Celui-ci devient la ressource principale du malade et endosse la responsabilité de son bien-être et de sa santé en complément de son suivi médical.

L’hospitalisation à domicile, de plus en plus mise en place, apporte un confort important au malade, et permet en outre de faire des économies au système de santé, mais les conséquences de ce dispositif sur l’aidant sont majeures. Investi d’une mission face à son proche malade, l’aidant n’a que peu d’espace pour être à l’écoute de ses propres besoins et juge souvent ne pas avoir la possibilité ni le droit d’y répondre. Il est souvent pour lui difficile voir impensable de demander de l’aide ou d’exprimer ses propres limites tant le sens de devoir « tout » donner à son proche malade prime. 

A l’heure où l’impact de la maladie est connu pour les malades sur le plan psychique, physique et social, on commence également à mesurer les conséquences de la maladie sur les personnes désignées comme aidants.

Épuisés, à bout de ressource, et avec un fort sentiment de solitude, les aidants ont eux aussi besoin d’être soutenus, accompagnés et considérés car l’on sait aujourd’hui que la maladie détériore également de manière indirecte leur santé psychique et physique. Prendre soin de la qualité de vie des aidants devient donc une nécessité tant pour eux que pour les malades qui ne peuvent qu’être mieux épaulés si leurs proches vont bien.

© 2018 Marion Boyer.

06.70.74.17.40 – marionboyer.arttherapie@gmail.com – Meximieux

  • Facebook